Bonjour!

Je viens de lire 3 livres très différents les uns des autres.

La déclaration de Gemma Malley

declaration

présentation:

Angleterre, 2140. Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hal un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naît des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute. Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

mon avis:

Patricia m'avait laissé un commentaire sur mon blog et du coup je suis allée voir le sien où j'ai découvert ce livre, elle donnait envie de le lire, en tout cas le sujet avait l'air intéressant. Sur fond de surpopulation, de crise énergétique et de réchauffement climatique (ces 3 sujets dans l'air du temps n'étant qu'évoqués), la plupart des adultes peuvent vivre éternellement au détriment des futures générations. Le propos semblait intéressant mais en fait l'histoire se limite à un récit banal, la partie la plus importante étant consacrée à la vie quasi carcérale d'enfants surplus (en trop) qui sont destinés à devenir des esclaves ( on a l'impression d'être revenu dans l'Angleterre du 19ème siècle). La directrice du centre n'est pas sans me faire penser à miss Ratched dans vol au-dessus d'un nid de coucou. Il ne se passe pas grand chose, ça se lit très facilement (je l'ai lu en 2 jours) et je trouve ça plutôt destiné aux jeunes ados. Bref, je suis plutôt déçue, il y a 2 tomes à suivre que je ne pense pas lire.

Moi je vous conseillerais plutôt de lire "soleil vert" de Harry Harrison!

***

Méfiez-vous des enfants sages de Cécile Coulon

mef

présentation:

" Je n'ai pas rêvé cette nuit-là. Mon chagrin grandissait dans mon sommeil. Je me souviens du réveil, avec l'impression de manque, et mes parents dans l'encadrement de la porte. J'ai pris mon pantalon qui traînait par terre. Dehors, il faisait déjà chaud, mais je ne suis pas allée à l'école. La maison d'Eddy était fermée. Je me suis assise sur les marches en me disant que Kristina ne serait jamais au courant, que Freak ne pourrait pas me dire ce qu'il en pense. J'ai arrêté de croire en Dieu, j'ai arrêté de croire qu'il y avait d'honnêtes gens sur Terre, j'ai arrêté de sourire pour rien, et je me suis dit que je devais faire comme lui, au moment où j'en aurais envie, et dire aux gens d'aller se faire mettre, une bonne fois pour toutes ".

mon avis:

un tout petit bouquin d'une centaine de pages et dans lequel il ne se passe rien! Sans intérêt. Je ne le conseille pas.

***

Le passager De JC Grangé

lepassager

présentation:

Je suis l’ombre.
Je suis la proie.
Je suis le tueur.
Je suis la cible.

Pour m’en sortir, une seule option :
fuir l’autre.
Mais si l’autre est moi-même ?...

mon avis:

ce n'est pas la quatrième de couverture qui donne des indices sur l'intrigue! Un psychiatre reçoit dans son centre psychiatrique un homme amnésique trouvé dans une gare. A peu près au même moment un meutre a été commis dans le même endroit, la mise en scène autour du cadavre évoquant la myhtologie grecque. Anaïs la femme flic va enquêter, le psy aussi et lui-même sera amené à se poser des questions sur lui-même. Dès le début on est happé par l'histoire, il y a plein de rebondissements, des personnages intéressants, quelques invraisemblances, j'ai trouvé la fin un peu bâclée mais le mot de la fin permet d'imaginer une suite à notre idée. Le tout est très prenant et j'ai lu les 750 en 4 fois pour le finir tard dans la nuit! Si j'avais été déçue par "Miserere", j'avais apprécié "La forêt des manes" et là c'est encore mieux! A lire si vous êtes fans du genre!

signature